Explosion sur Lille : twitter et les réseaux sociaux en ébullition !

02 février, 22h41 – une explosion retentit à Lille .. les réseaux sociaux s’embrasent !

Tard dans la soirée, une détonation est entendue sur Lille. Les nordistes s’empressent de partager leurs interrogations avec leurs amis sur les réseaux sociaux : Facebook, twitter .. le web est en ébullition !

L’information se diffuse, se propage et les tweetos échangent : plus de 2400 tweets portant le mot lille dont 1500 tweets avec #lille sont échangés ; imaginez seulement le nombre de tweets non tagés …

Du côté de Facebook, un groupe BOUM du 02 février 2010 (22h45) se créé dans l’heure suivant la détonation. Plus de 5000 fans se réunissent dans la nuit et des centaines de commentaires sont postés sur la page.

En 2 heures à peine, les réseaux sociaux ont diffusé l’information, chacun allant de son commentaire et de sa version des faits. Ceux-ci sont confrontés par les twittos mais difficile de faire la part des choses entre info et intox … Les internautes tentent alors de se référer aux médias traditionnels.

02 février, 23h30 – La presse traditionnelle tente de couvrir l’évènement aussi vite que twitter …

Réveillés par l’explosion et/ou par les réseaux sociaux, les journalistes de la Voix du Nord publient un article sur voixdunord.fr :


Un champ lexical plein d’incertitudes mais des hypothèses reprises pour information par les internautes ! 4 mises à jour des articles n’y changeront rien : le site de la Voix du Nord explose dans la foulée et les rumeurs fusent :

  • Une explosion de gaz à Ronchin
  • Un crash d’avion sur l’aéroport de Lesquin

Les rumeurs deviennent information, le bruit engendre le bruit … Les twittos seront informés vers 00h00 ; La presse publiera quelques heures plus tard les articles officiels : l‘AFP diffuse vers 09h00 son communiqué.

03 février, dans la nuit – Finalement, c’était un avion qui passe le mur du son …

Deux heures après l’explosion, les twittos sont finalement éclairés sur le mystère de l’explosion de #Lille : un avion a passé le mur du son un peu trop près des habitations. Bilan : #lille devient le premier hashtag de la twittosphère :


Une dernière illustration pour cette explosion à Lille de Florian70 sur Krevette.blogspot.com :

Finalement, un simple bruit aux alentours de 23h aura généré un flux d’information auprès de milliers d’internautes qui sont montés en première ligne des réseaux sociaux twitter et facebook ! La presse traditionnelle n’a eu que 7h de retard pour diffuser un communiqué officiel auprès du grand public …

Au final, une belle preuve de la puissance des réseaux sociaux dans son pouvoir de diffusion. Une donnée (un bruit entendu) part de la base des internautes, se propagent rapidement par le croisement des propos… des hypothèses, des rumeurs, du bruit se diffusent très rapidement pour qu’au final, cet événement qui a fait grand bruit (sauf mauvais jeu de mot) n’était qu’un simple avion de l’armée. Dans cette affaire, même si l’on écoute ses Pairs, il est très intéressant de voir que la confirmation journalistique reste tout de même indispensable pour rendre crédible l’information.

Nellio

Taulier chez On Prend Un Café !

4 Comments

  • nilros dit :

    je l'ai vécu en direct, comme beaucoup de twitteurs. Et franchement ce fus vraiment impressionnant la diffusion de l'information…

    Dans un premier temps n'étant pas de Lille j'ai cru à un coup des twitteurs lillois pour démontrer la désinformation… comment propagé de l'intox… et franchement vu la réaction de certain comme MetroFrance, VDN et nord éclair ce fut vraiment impressionnant. Ils diffusaient des infos sans vérification… à en faire exploser leur serveur (VDN)… Enfin bref, on a vu twitter dans sa splendeur pour le meilleur et le pire…

  • Jean-Jacques dit :

    Tout simplement des gens qui se posent des questions et la presse qui essaye de ne pas avoir une « explosion » de retard ;-)
    Qui est à blâmer dans cet épisode ….

  • Lionel DAMM dit :

    @Jean-Jacques tout à fait d'accord, personne à blâmer ! Ma seule critique, c'est la rapidité à vouloir donner une information pour être dans à la page on va dire.

    Je ne pense que le métier de journaliste soit de surfer sur les buzz mais d'apporter L'Information, celle qui est vérifiée et sûre et non des suppositions hypothétiques (mais cela n'est que mon point de vue sur le journalisme)

  • Lionel DAMM dit :

    @Jean-Jacques tout à fait d'accord, personne à blâmer ! Ma seule critique, c'est la rapidité à vouloir donner une information pour être dans à la page on va dire.

    Je ne pense que le métier de journaliste soit de surfer sur les buzz mais d'apporter L'Information, celle qui est vérifiée et sûre et non des suppositions hypothétiques (mais cela n'est que mon point de vue sur le journalisme)

Leave a Reply