Réseaux sociaux : quand la vie privée devient publique

Depuis 2005, les conditions de confidentialité du géant Facebook ont sans cesse évolué faisant passer vos informations personnelles (et donc votre vie privée) de votre sphère amicale à la sphère Internet ! En effet, toutes vos photos, vidéos, articles ou bien encore statuts (étant téléchargées et stockées sur les serveurs de Facebook) peuvent être visibles par tout le monde, ce qui permet à ce dernier d’avoir en sa possession la plus grosse base de données jamais établie et qui plus est, constituée par les utilisateurs (vous) eux-mêmes !

Retrouvez dans ces graphiques l’évolution de la vie privée sur Facebook depuis 2005 à 2010.

Facebook-2005

facebook-2006

facebook-2007

facebook-2009-11

facebook-2009-12

facebook-2010-04

Face à cette exposition de votre vie privée, un nouveau réseau social émerge : MOVIM (pour My Open Virtual Identity Manager).

Movim

Movim vise à créer une plateforme sociale complète, opensource et totalement décentralisée dans le plus grand respect de ses utilisateurs. Selon un de ces fondateurs, Movim serait un mélange de « Facebook additionné à FlickR, Google Documents, Google Reader, Dailymotion, etc. » ce qui permet de mettre en avant un point fort pour les utilisateurs : « Vos données resteront chez vous ou sur un serveur de confiance ».

Alors, allez vous passer à Movim (dont une version de test devrait être disponible pour la fin de l’année) ou resterez vous sur Facebook qui fait passer votre vie privée à vie publique avec votre consentement ?

Source : accessoweb, Le Monde

Nellio

Taulier chez On Prend Un Café !

3 Comments

  • damiencolmant dit :

    Excellent article!
    Avez-vous un version plus lisible du graphique?
    A bientôt,
    Damien

  • Ces schémas ne prennent pas de sens car ils ne prennent pas en compte l'évolution d'Internet et de la société (le fameux phénomène participatif dans une « Youcratie »). Balancer comme cela, on se dit « Facebook est dangereux » mais la question qu'il faut se poser est celle de la connaissance et de ses propres frontières. Regardons ce que chacun nous faisons tous les jours sur Internet en surfant, échangeant et discutant. Est-ce que le phénomène de confidentialité est propre à Facebook ? Bien sûr que non, c'est en faire un bouc emissaire facilement désignable de l'évolution d'Internet où il faut savoir délimiter sa frontière publique et privée

  • Nellio dit :

    Hello Cédric !
    Tu fais un gros raccourci sur « Facebook est dangereux ». Bien entendu que l'utilisateur et sa consommation a changé et Facebook a peut être apporté ce changement d'ailleurs. (on peut se poser la question dans ce sens)

    L'idée n'est pas de dire que Facebook est le mal (ca me rappelle un débat sur Google et la vie privée) mais simplement que la frontière vie privée/vie publique est de plus en plus fine.

    Loin de nous de penser de plus que facebook est dangereux, je passe mon temps à expliquer le contraire justement (même si les dernières évolutions d'open graph transforment un peu la vision).

    Donc si ces schémas ne sont pas à prendre dans le sens « Facebook est dangereux », il affirme en revanche que les utilisateurs ont changé et ont évolué AVEC Facebook peut être.

    Et ce que l'on peut d'ailleurs lire au travers de la publication de cette évolution, c'est qu'avec Facebook l'information devient de plus en plus sociale et connecté.
    Et c'est pour ca le vrai changement ! interconnecter des personnes c'est une chose mais interconnecté des données et les croiser devient un atout considérable (à mon sens)

Leave a Reply