Quelques chiffres sur les réseaux sociaux, les Français et les marques en 2013

Aujourd’hui, nous sommes 32 millions de Français à être inscrits sur les réseaux sociaux, ce qui signifie 49% de la population Française, selon Médiamétrie. Et cette tendance toujours croissante est confirmée par un autre chiffre : nous sommes 2 millions d’internautes supplémentaires à avoir été séduits par les réseaux sociaux en 2013.

Afin de se rendre compte de l’impact de ces derniers dans le temps, il est intéressant de rappeler une autre donnée : en 2010, nous n’étions «que» 20,3 millions d’inscrits. Cela fait tout de même une croissance d’environ 58% sur 3 ans. Une autre tendance fait son apparition dans ce rapport : le développement de l’inscription multi-plateformes, permettant aux concurrents directs du réseau social Facebook de survivre. Ainsi, les internautes sont inscrits en moyenne sur deux réseaux sociaux : ils seraient plutôt des hommes, âgés de 25 à 49 ans, CSP+.

En Avril selon Le Figaro, c’est sans surprise Facebook qui comptait le plus grand nombre de visiteurs uniques (31,1 millions) contre 4,5 millions pour Twitter et 4,4 millions pour LinkedIn. Mais là n’est pas encore la statistique la plus effrayante : nous sommes 63% d’utilisateurs des réseaux sociaux à nous connecter tous les jours ou presque. 

Les utilisateurs des réseaux sociaux suivent de plus en plus de marques. Ainsi, sur Twitter notamment, 1 utilisateur sur 3 suit plus de 11 marques, contre 1 sur 5 il y a un an. L’avantage pour ces marques réside dans le fait que près d’un liker/follower sur 5 consomme davantage les produits d’une marque qu’il suit puisqu’il est informé de son actualité. La croissance discontinue de ces statistiques forme une réelle tendance et des opportunités pour les marques.

Concernant la fréquence des connexions selon la source, le PC portable garde une longueur d’avance : 51% des internautes se connectent de ce type de device tous les jours, contre, par exemple, 41% pour l’ordinateur fixe ou encore 25% pour la tablette. Nous éliminons volontairement le téléphone, puisque les données de Médiamétrie concernent le téléphone mobile, et non le smartphone en particulier, ce qui fausse les données.

Enfin, il est important de préciser pour conclure que malgré une constante hausse en termes de nombre d’inscrits, les Français sont légèrement contradictoires puisqu’ils sont environ 81% à exprimer des craintes concernant les risques potentiels liés à l’utilisation de leurs données personnelles.

Source : Médiamétrie

Cafetier

Toujours à bloc, spécialiste des grands crus et rigoureux dans le dosage, je suis cafetier chez OP1C (et il y a du taf !)

1 Comment

Leave a Reply